©

Les Grands Moments de Solitude...



En voici quelques uns des miens livrés en pâture. Ces grandes envolées lyriques tragi-comiques ou l’on se sent irrésistible et plus léger que l’air ! …Pour finalement soudain s’écraser lamentablement comme une…merde alors en crash cash sur la terre ferme ! Sous l’œil goguenard et faussement compatissant de témoins heureux de notre malheur…
Alors régalez-vous, c’est ma tournée ! je vous les certifie tous AUTHENTIQUES !

*
Je l'ai déja dis ailleurs, mais j'y reviens tant çà me prend aux tripes...
Je déteste les silences lourds et glaciaux des salles d'attente pleines à craquer ou tout le monde s'épie du coin de l'oeil en évitant soigneusement de se regarder... On entend les mouches marcher sur la pointe des pattes. On ose faire grincer sa chaise…
C'est toujours à ce moment là, que mes boyaux sonnent la révolution et se mettent à faire un bruit d'enfer ! Affreux d'exposer à l'oreille de tous ma vie intestinale...
*
Dans un même genre d'idée...
Il nous est tous arrivé d'être seul dans un ascenseur...Et d'en profiter pour laisser un échapper un léger gaz, qui finalement s'avère être lourd de conséquence au niveau de l'odeur pestilentielle...
Et c'est évidemment à ce moment que l'ascenseur s'arrête pour étape intermédiaire...Laissant monter deux superbes créatures...qui par le fait viennent partager votre bonheur de pollueur solitaire ! Je ne vous raconte pas le regard qu'elles portent sur votre soudain minuscule personne... on se sent parfait dans le rôle du sac poubelle éventré !
*
Dans un genre différent...
Il m'est arrivé plusieurs fois, en toute bonne foi, pour attendre ma compagne partie faire une course, de monter dans une voiture...qui n'était pas la mienne...Et de ne m'en rendre compte qu'au bout de plusieurs minutes ! Difficile de raconter la descente discrète et ultra rapide du véhicule étranger avant que son propriétaire ne revienne !
*
Il y a aussi ces instants damnés...
ou l'on est abordé chaleureusement par une personne qui nous connait...Mais dont vous ne vous souvenez plus du tout ! La conversation prend alors un tour parfois surréaliste ! Il faut éviter toute anecdote précise tout en simulant le fait de les connaître...
A contrario, il m'est arrivé plusieurs fois d'aborder quelqu'un que je crois connaitre mais qui cette fois, ne me reconnais absolument pas ! Et pour cause, je m’étais trompé de personne !
*
Une autre toujours authentique, dans le genre gaffe à claque !
Lors d'une après midi d'accompagnement scolaire, je tombe sur une jolie institutrice (pour qui j'avoue un léger faible à l’époque
elle était enceinte depuis plusieurs mois, aussi face à son joli ventre arrondi, je lance un engageant :
--- c'est pour bientôt ?
Et elle avec un gentil sourire légèrement moqueur :
--- J'ai accouché il y a trois semaines !
Je ne vous raconte pas la tronche de Dom ! J'ai bredouillé une vague excuse en piquant un fard d'Alexandrie, et j'ai opéré une retraite bien peu glorieuse face à la jolie frimousse rieuse !
*
Lors d’un retour de périple Parisien ,je suis tombé dans une rame de métro bondée. Pas de problème, étant donné que j'ai pris l'habitude voyager debout (pour grandir ?).
Mais à la station suivante pour libérer de l'espace vital aux nouveaux arrivants me voilà pressé en fond de rame contre
Un doux visage féminin prolongeant un corps assis sur les strapontins !
Cela donne la situation suivante...
Son beau visage de madone à moins de 10 centimètres de comment dire...
enfin... un bout de moi, et moi émoi étant debout (et pas de bois !!!)
bref !
C'est très gênant pour moi comme pour la demoiselle...
(qui heureusement ou malheureusement n'a pris aucune initiative pour s'assurer des provisions de bouche...)
Quelle drôle d'aventure, nom d'une pipe !!! Comme quoi une rame bondée…ca peut se jouer à une voyelle !
*
Il y a aussi le Dom venant chercher sa petite fille à l'école, la ramenant à la voiture tout en discutant avec la plus jolie des pipelettes... Or lorsque je parle à quelqu'un, je le regarde,
d'ou mon tête tournée de côté vers ma princesse tout en cheminant d'un pas alerte...
jusqu'au face à face avec un lampadaire qui obstiné, refusa de céder un pouce de terrain...
tandis que Dom après un looping de deux mètres en arrière en prenant un brutal recul atterrissait sur le culte, quelque peu sonné pour le compte !
Après quelques secondes d'inquiétude, ma fée était pliée aussi... mais de rire !
*
un soir de grande affluence en centre ville... dans une ruelle étroite,
ne vous est-il jamais arrivé de rater une fois, deux fois, puis...trois fois de suite un créneau
alors que derrière vous une file de véhicules s'allonge et oscille entre "pitié goguenarde et méprisante" et "énervage fatigué klaxonnant" ?
Si bien qu'au bout du compte, vous quitter la place si étroite
ou vous n'avez pas su insérer votre voiture, et détalez piteusement
en faisant le tour du pâté de maison afin de vous faire oublier ,
essayant de trouver plus large espace...pour finalement
atterrir au même endroit quelques minutes plus tard
dans les mêmes conditions !!!!
et bien moi...
OUI !
C’est pourquoi je déteste les créneaux de crénom !
*
Ce matin
en sortant de faire les courses les bras chargés de victuailles
face à la porte automatique de la superette qui ne s'ouvre pas devant lui
voilà votre Sentoche qui une fois encore dans les nuages
essayait de l'ouvrir avec la clé électronique de la voiture...
authentique !
(et je jure que je ne le fais pas exprès pour vous faire rire !)
heureusement personne ne m'a vu ! enfin, j’aspire !
*
Allez !
Quelques fragments de déshonneurs !
Je suis bon donneur pour les autres
Le point noir percé dans le rétroviseur
ou la crotte de nez gourmande qui finit enrobé sur l’index gourmet...
avant de s'apercevoir qu'une foultitude de passants te regarde !
Et enfin ma grande spécialité !
Penser tout haut
quand les gens pensent tout bas
que tu parles tout seul !!!
alors là !
j'ai une parade,
je fais semblant de chantonner !
*
Donc aussi, comme ceux qui me connaissent ne l'ignorent pas
je suis un bricoleur hors paires (de quoi ?)
sur donc,
il m'a fallu repeindre le plafond de l'escalier qui mène à l'étage
(c'est logique, non ?)
et voilà Dom qui passe une heure à protéger les marches en moquette
avec du papier journal soigneusement disposé de façon à ne point maculer
le poil synthétique....
et je commence à peindre...
une moitié de rouleau pour le plafond, une moitié pour Dom !
tant et si bien qu'au bout de dix minutes...collant de peinture
je me retrouve avec la totalité des six derniers mois de notre quotidien
scotché aux pieds, aux mains, aux...
et plus rien sur les marches qui s'enivrent de la dive peinture !!!
*
Allez ! mon côté "Monk" qui ressort...
je suis un éternel distrait perdu dans ses pensées.
Aussi au boulot
quelqu'un a cru bon de placer le paillasson à l'INTERIEUR du bâtiment ou je travaille...
donc, le Dom
il s'essuie machinalement les pieds
avant de sortir dehors !!!
si, si ! Si fait ! je l’ai fait !
*
Dernièrement
avant d'aller écumer les flots de "center parc"
voilà le Dom et madame au rayon maillot de bain
et moi de tester l'élasticité du moule B...
et flop !
Le voila qui s'envole à travers le rayon d'un coup d'élastique
sous l'oeil pantois de votre serviteur qui se fend d'un : "bah ! il s'en va !"
un client voisin a failli être coiffé par le maillot récalcitrant...
pendant que madame en pleurait de rire !!!
non mais des fois !
ça va que c'était les doigts de la main...
imaginez une fois le maillot enfilé...
*
Très en forme le Dom en ce moment !
à la caisse de la superette
j'introduis ma carte bleue dans le machin qui sert à payer
et j'attend...
"lecture en cours..."
qui dit le machin !
puis je vois la caissière qui tapote nerveusement sur la touche de sa caisse
pour accélérer la chose...
et puis, épuisée
elle tourne la tête vers moi après avoir regardé bizarrement son appareil à vider les comptes et me dis mi figue mi raisin :
"monsieur, heu...vous avez mis votre carte VITAL !
Le pire, c’est que je n’en fais pas exprès !j’avoue que ce jour là, les clients et la caissière m’ont regardé d’un air bizarre, me gratifiant dans leur tête du grand prix de la « camisole d’honneur » !
*

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
6 avis pour “Les Grands Moments de Solitude...”
  1. Hihi il y a plus mister Bean que moi Super

    Je dis rien pour la carte vitale moi c'etait la carte de fidelité d'un magasin que j'avais mis dans le lecteur de CB hum

    Par Kao Bang | lundi 26 avril, 08:48
  2. pas grave ! c'est bien même !
    les gens distraits ne s'ennuient jamais !

    Par SentisMental | lundi 26 avril, 11:42
  3. Pour l'ascenseur, seule solution, le quitter quand elles y entrent Clin d'oeil Rigole

    Par Tekiro | lundi 26 avril, 18:43
  4. en même temps
    il est déja trop tard
    le mal est fait !

    Par SentisMental | vendredi 30 avril, 20:03
  5. alors tu ajoutes un petit mot du style "je continue à pied, c'est une infection ici" elles ne penseront pas que tu es l'auteur de ces charmantes effluves Clin d'oeil

    Par Tekiro | vendredi 30 avril, 20:21
  6. Aujourd'hui à 12:16:23 SentisMental -  Rigole  Bravo
    après tout
    pour monter dans un ascenseur
    il est normal de lacher du lest !

    Par SentisMental | dimanche 2 mai, 12:16
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié